Un cadre réglementaire et une économie libérale

La République tchèque dispose de l'ensemble des attributs juridiques requis pour le fonctionnement d'une économie libérale. La sécurité des transactions est assurée par un Code civil, un Code de Commerce, une loi fiscale, des conventions internationales et une loi sur le régime des changes. La jurisprudence naissante entraîne une émulation considérable auprès de professionnels de la justice qui avaient perdu sous le communisme de nombreux réflexes juridiques. Il reste à améliorer les procédures judiciaires d'urgence et les voies d'exécution, à alléger les formalités administratives, à stabiliser un cadre juridique encore mouvant et à réformer l'appareil judiciaire pour une justice plus rapide et plus efficace.

Indice de libéralisme économique mondial

Source : Heritage Foundation

Une forte économie grise

La situation du marché noir se situe à un niveau élevé. La République tchèque fait partie des pays exportateurs de produits contrefaits et connaît un haut niveau de corruption. L'attribution de logements subventionnés, de licences en tous genres, du téléphone ou même du permis de conduire sont en effet facilités si l'on accepte de verser des extras. Ceci conduit à un cercle vicieux : les anciens apparatchiks et les nouveaux riches sont parmi les seuls à pouvoir payer, ils alimentent volontairement la corruption et s'en satisfont. Au classement de la corruption dans le monde de 2014 publié par Tranparency International, la République tchèque occupe la 53e place, ce qui est indigne pour une économie aussi avancée.

Une Administration peu efficace

La pratique des affaires souffre d'un certain formalisme, le recours au notaire étant incontournable dans toute relation commerciale ou financière. De même, du fait d'une certaine inefficacité de l'Administration et de lois dépassées, la pratique des affaires est significativement ralentie. Par exemple, la République tchèque possède une stricte législation sur la construction, mais celle-ci est différente d'un district à un autre et de longues et compliquées autorisations doivent être obtenues dans un premier temps au niveau local. De même, les délais administratifs pour créer une entreprise et les décisions liées aux procédures de faillites peuvent s'avérer longs. Enfin, les appels d'offres manquent de transparence, les décisions du gouvernement lentes et les procédures bureaucratiques.

Autres rubriques d'intérêt

ki Développer des relations d'affaires en République tchèque

 

Ressources utiles

500 prestataires francophones pour les affaires et l'expatriation en Rép. tchèque

Les guides sont également disponibles pour la Slovaquie, la Roumanie et la Bulgarie