Les besoins en recrutement

Le changement d'environnement a créé des modifications importantes dans les compétences requises, ce qui nécessite dans chaque entreprise des embaûches mais également des licenciements.

Compte tenu du niveau élevé de chômage, la disponibilité de la main-d'œuvre est élevée, surtout pour les entreprises étrangères, jugées plus attractives. La situation est cependant plus tendue dans certains secteurs (services, marketing, finance...), certaines fonctions (marketing, contrôle de gestion, directeur industriel...) et certaines régions, dont celles limitrophes à l’Allemagne et à Prague. De manière parfois occulte, nombre d'entreprises tchèques font appel à des travailleurs originaires de la CEI et des Balkans, qui constituent une main-d'œuvre flexible, bon marché, peu exigeante et qualifiée.

La gestion des effectifs demande une faible anticipation, mais ce n'est pas le cas pour les cadres et les dirigeants. Environ la moitié des dirigeants des filiales sont des expatriés, mais celles-ci tendent à développer à moyen terme une stratégie de remplacement de ces expatriés par des locaux, dont les salaires sont souvent plusieurs fois inférieurs.

Les méthodes de recrutement

Les modes et les méthodes de recrutement en République tchèque diffèrent sensiblement de ceux utilisés dans les pays occidentaux. En général, les embauches sont réalisées dans l'entourage des recruteurs ou des membres du personnel, le plus souvent par le bouche à oreilles. Les petites annonces sont également devenues un moyen très efficace à la fois pour les employeurs et les chercheurs d'emploi. Celles-ci devront largement détailler les caractéristiques du poste à pourvoir, dans le sens où il n’existe que peu ou pas d’antériorité pour certaines fonctions. En revanche, les individus font encore peu appel aux agences de recrutement.

Les processus de recrutement sont relativement simples : les CV sont parfois facultatifs, les lettres de motivation rares et les analyses graphologiques ou tests de type Rorschasch inconnus. Dans la pratique, les postulants téléphonent et se rendent le cas échéant sur place pour des entretiens informels, ce qui limite fortement les possibilités de mobilité régionale de la main-d'œuvre.

Les contrats offerts

Le contrat à durée indéterminée est la règle, mais les contrats à durée déterminée existent. Le travail précaire ou à temps partiel reste peu développé, hormis pour les personnes âgées, lesquelles doivent continuer à travailler pour compléter leur maigre retraite. De nombreux secteurs tels que le tourisme et les services en général ont recours à des travailleurs indépendants. Ceux-ci s'élevent désormais à près du quart de la population active, un certain nombre d'employeurs ne recrutant que ce type de personnel, pour des raisons de commodité vis-à-vis de la fiscalité et du droit du travail. Des aides à l’embauche existent pour les régions sinistrées.

La tendance est au développement des contrats locaux pour les employés occidentaux. Moins onéreux, moins contraignants et plus larges d'utilisation pour les employeurs, ils ne concernent pas uniquement les fonctions de direction et de haute expertise technique, a l'instar des contrats d'expatriation.

Les licenciements

Les grandes entreprises tchèques n'ont pas totalement achevé leur restructuration et sont encore en situation de sur-emploi. Si la démission ne nécessite aucun formalisme, le licenciement est au contraire lourd à réaliser. La réorganisation peut constituer une cause de licenciement, mais pas l'abus de biens sociaux. Depuis la réforme du Code du travail de 2001, les syndicats doivent être consultés en cas de licenciements collectifs.

Les licenciements secs constituent un acte de gestion risquant de nuire au climat social et à l'image des firmes, lorsqu'ils ne sont pas accompagnés de mesures complémentaires favorables telles que l'outplacement ou les primes au départ. D'autre part, les personnes qui quittent l'entreprise emportent avec elles leurs contacts commerciaux, même si le Code du travail autorise l'introduction de clauses de non-concurrence dans le contrat de travail.

Dans les autres rubriques

Management et travail en République tchèque

Trouver un emploi en République tchèque

 

Ressources utiles

500 prestataires francophones pour les affaires et l'expatriation en Rép. tchèque

Les guides sont également disponibles pour la Slovaquie, la Roumanie et la Bulgarie