Organisé chaque année à la foire des expositions de Brno, MSV est le principal salon de la mécanique en Europe centrale et orientale. Son succès est l'image du secteur industriel en République tchèque et en Europe centrale et orientale en général, lequel reste vigoureux.

Une présence française modeste

La CCI franco-tchèque a aménagé un pavillon français dans le salon, qui regroupait une quinzaine d'entreprises. La plupart sont des PME exportant déjà en Europe centrale et orientale, ou ayant même déjà une filiale locale ou un bureau de représentation. Elles viennent sur le salon pour se montrer et organiser des rendez-vous, mais peu conçoivent cette présence comme une prospection vers de nouveaux marchés. Cette présence française est à l'image de l'industrie française : vaillante mais vouée à disparaître. Les positions acquises par les géants que sont les PSA, Veolia ou Valeo sont désormais acquises et pérennes. Mais l'industrie française ne doit pas se résumer à ces groupes internationaux.

Quel avenir pour l'industrie française en Europe centrale ?

Les représentants d'entreprises français que nous avons rencontrés au salon MSV sont des professionnels pointus et d'une grande expérience. Tous étaient déjà venus au salon MSV, certains même depuis plus de dix ans. S'il faut saluer leur longévité, on peut s'inquiéter quand à savoir qui va assurer la relève dans les années à venir. Les seuls juniors présents sur le pavillon étaient des personnels d'encadrement, qu'il s'agisse de la Chambre de Commerce franco-tchèque, du Pole international de la CCI de Haute Normandie ou du service éconmique de l'Ambassade de France. Tout compétente et dynamique qu'elle est, cette nouvelle génération ne parviendra pas à maintenir la place de la France si nos représentants restent aussi timides. De l'avis de tous les participants, les entreprises tchèques et d'autres pays d'Europe centrale et orientale offrent des débouchés pour l'industrie française, dont les produits et les services sont moins chers que les concurrents allemands et le savoir-faire plus polyvalent que les concurrents locaux.

Présentation de quelques entreprises françaises du salon

Rousselet est une entreprise originaire d'Annenay, à proximité de Lyon et de Valence, qui emploie une cinquantaine de personnes. Elle distribue des centrifugeuses industrielles servant pour les procédés industriels, notamment pour la chimie fine et la pharmacie. Son bureau de Prague réalise plus de 10 % du chiffre total du groupe chaque année.

Chambrelan distribue des tiroirs à coulisses pour l'industrie et le secteur du transport, pouvant supporter des charges allant jusqu'à 1 tonne. L'entreprise de 50 personnes est résolue tournée vers l'export, avec six filiales dans le monde, dont une en République tchèque.

Depuis 1988, Silexe Industries commercialise en France et dans toute l'Europe des machines pour le travail du fil métallique, pour faire des ressorts, pour les pièces en fil formé. Les clients sont surtout des sous-traitants de l'automobile, mais également des fabricants de grillages et toitures. Il s'agit de filiales d'entreprises étrangères ou d'entreprises locales visant à se moderniser pour accéder à des nouveaux marchés et monter en gamme.

Dans les autres rubriques

Salons et foires en République tchèque

 

Ressources utiles

500 prestataires francophones pour les affaires et l'expatriation en Rép. tchèque

Les guides sont également disponibles pour la Slovaquie, la Roumanie et la Bulgarie