IIIe-Ier siècle avant J.C.
Les tribus celtes des Boïens, ou Bohémiens, s'installent en Bohême et en Moravie.
Ve-VIe siècle
Les premières tribus slaves font leur apparition, repoussant les tribus germaniques ayant envahi la région à partir du Ier siècle. Les tribus des Avars (peuplade turco-tatare), venus de Pannonie, se soumettent ou s’allient avec la population slave.
623-624
Fondation du premier « Empire » de Bohême-Moravie par Samo, un marchand d’origine franche qui prend le pouvoir à la suite d'une insurrection. Samo vaincra le roi des Francs Dagobert en 631 à la bataille de Wogatisburg. Il meurt en 658-659, ce qui entraîne l'effondrement de l'« Empire ».
830 environ
Début de la christianisation de la Moravie avec Mojmir Ier, chef du royaume de « Grande Moravie »
Vers 885

Borivoj Ier, premier de la dynastie des Premyslides, fonde le premier Etat Tchèque. Il s’installe au château de Prague où il édifie l’Eglise St Clément.

1212
La bulle d’or, sorte de Constitution du Saint-Empire romain germanique, rend le titre de roi de Bohême héréditaire.
Courant XIIIe siècle
Développement social, politique et économique du royaume sous l'influence croissante des Allemands
1346
Charles est couronné roi de Rome et devient Charles IV. Son règne voit Prague devenir la capitale de l’Empire romain, la fondation de l’Université Charles, la construction du pont Charles et la fondation du Château de Karlštejn.
1380 -1400

Apparition des réformistes hussites autour du prédicateur Jan Hus (1369-1415), dans un contexte d'épidémies de peste et de crises économiques et sociales. Jan Hus est immolé le 6 juin 1415, jugé hérétique par le Concile de Constance.

1419
Prise du pouvoir en Bohême par les Hussites et début des guerres de religion. Celles -ci prennent fin en 1436 lorsque le Compactât de Bâle, mené par Sigismond, entérine la religion hussite en Bohême et permet à ses représentants d’accéder au trône de Bohême.

1620

Les États hussites de Bohême perdent la bataille de la Montagne Blanche (Bílá hora), ce qui place pour trois cent ans les Tchèques sous la coupe des HABSBOURG.
1627
Recatholicisation des Etats tchèques : la Constitution de la Couronne force tous les non-catholiques à quitter le pays, ce qui conduit à l'émigration de dizaines de milliers de personnes, dont Jan Amos Komenský, dit Coménius.
1680 et 1775
Soulèvements des paysans, dont les conditions de vie sont proches de celle des serfs.
Fin XVIIIe-début XIXe siècle
Renouveau national tchèque, en opposition à l'impérialisme de la culture allemande
1848
Revendications politiques et culturelles de la part des représentants tchèques, durement réprimées par les Habsbourg.
1851-1859
Début de la Révolution industrielle, développement d’un vaste réseau routier.

1861
La promulgation par François Joseph Ier Habsbourg de la nouvelle Constitution de l’Empire permet au Parti National Tchèque de František Palacký d’accéder au Parlement de la confédération des Habsbourg. Cette avancée est critiquée par le Parti des Jeunes Tchèques, plus radical
1914-1918
Fondation du Conseil National Tchècoslovaque par le professeur Tomaš Masaryk, le sociologue Edvard Beneš et l’astronome et officier slovaque Stefanik. Ceux-ci organisent la résistance contre le pouvoir Austro-hongrois et préparent la construction d’un Etat Tchécoslovaque
28 octobre 1918
Proclamation de l’indépendance de l’Etat Tchécoslovaque sur la place Venceslas, à Prague.

 

L’histoire tchèque ancienne >> La Tchécoslovaquie de l'Entre-Deux-Guerres

Dans les autres rubriques

L’histoire tchèque

 

Ressources utiles

500 prestataires francophones pour les affaires et l'expatriation en Rép. tchèque

Les guides sont également disponibles pour la Slovaquie, la Roumanie et la Bulgarie