La naissance de la République tchèque

Après trois années de souveraineté de la République fédérale tchéco-slovaque, les gouvernements fédérés de Prague et de Bratislava décidèrent en juillet 1992 avec le soutien de leurs parlements la création de deux Etats souverains. Divers hommes politiques tels que V. Meciar oeuvrèrent pour la séparation, sachant que leurs opportunités politiques seraient plus importantes dans leur propre Etat que dans un Etat réunissant Tchèques et Slovaques. Les négociations en vue de créer une Confédération ayant échoué, la séparation devint effective le 31 décembre 1992 sans susciter ni passion, ni crise, ni conflit.

Les deux Républiques ont été admises à siéger à l'ONU, le mardi 19 janvier 1993, en tant que cent-quatre-vingt et cent-quatre-vingt-unième membres. Cette adhésion s'est faite sous les applaudissements des autres membres, chose rare au sein de l'ONU, qui a accueilli favorablement une séparation sans heurts, parfois appelée" Divorce de Velours " ou "Partition de Velours". Vaclac Havel fut nommé par le Parlement 1er Président de la République tchèque.

La partition de la Tchécoslovaquie >> La naissance de la République tchèque

Dans les autres rubriques

L’histoire tchèque

 

Ressources utiles

500 prestataires francophones pour les affaires et l'expatriation en Rép. tchèque

Les guides sont également disponibles pour la Slovaquie, la Roumanie et la Bulgarie