Le tchèque est sans doute l’une des langues les plus difficiles à apprendre du moins pour les ressortissants français. En effet combien sont ceux qui se sont retrouvés devant des mots imprononçables qui semblent parfois composés seulement de consonnes ? Ou encore, nombreux se sentent perdus lorsqu’ils visitent la République tchèque, car la langue parlée change radicalement d’une ville à une autre. Ceux qui souhaitent séjourner dans la Bohême ont d’autant plus de raison d’apprendre cette langue complexe. Aussi ces quelques astuces vont permettre aux apprentis de progresser assez vite dans leur découverte.

S’imprégner de la culture tchèque

Avant toute chose, il est important de souligner qu’on trouve de plus en plus d’Européens dans la capitale, Prague. Ils travaillent souvent dans le secteur de l’hôtellerie et parlent en principe plusieurs langues, plus faciles à comprendre des touristes. Dans ce cas, pour connaitre les sites les plus intéressants de la ville aux cent flèches, il suffit de se servir des services de traduction d'articles - Protranslate. En dehors, il est primordial de connaitre le dialecte local, ne serait-ce que pour retrouver son chemin. Les Tchèques n’aiment pas trop perdre leur temps à essayer d'interagir avec un étranger qui bégaie. Néanmoins, nul besoin de prendre des cours intensives pour maitriser cette langue. Tout est une question de patience et de persévérance. Il est important d’oublier sa langue nationale un moment et de s’y consacrer entièrement. Selon certains spécialistes, il faut se mettre dans la peau d’un Tchèque durant tout l’apprentissage.

Faciliter l’apprentissage avec des techniques de travail

Lorsqu’on s’intéresse à la culture tchèque, on appréhende facilement la langue. Pour commencer, on peut entamer la lecture de sujets auxquels on se passionne. De cette manière, on assimile assez vite la signification de telle ou de telles choses. Rien ne vaut également la pratique. Le mieux est de parler la langue étudiée avec un binôme. Il sera plus facile aussi de se corriger mutuellement. La meilleure méthode pour mémoriser des mots difficiles et complexes reste sans doute le système espacé.   Cela consiste à répéter à intervalle régulier les choses déjà apprises même si on ne les a pas encore oubliés.

 

Ressources utiles

500 prestataires francophones pour les affaires et l'expatriation en Rép. tchèque

Les guides sont également disponibles pour la Slovaquie, la Roumanie et la Bulgarie